Friday, February 13, 2015

Former Jordanian Mirage F1 in Iraqi Air Force ?

According to Iranian defense expert Babak Taghvaee, a very well-known author of several publications about the Iranian air forces and a regular contributor to some of the most read aviation magazines, former Jordanian Mirage F1 may enter in service with Iraqi Air Force. The Royal Jordanian Air Force (RJAF) has still 27 of the 34 Mirage acquired from France, including one twin-seater. Since many years, FlyingWings Company  based in Jordan, had put them on sale. Argentina which had an intension to lease ten of them decided finally to buy former Spanish Mirage F1s.


Selon Babak Taghvaee, spécialiste de la défense iranienne et auteur très bien connu pour ses publications sur les forces aériennes iraniennes et collaborateur régulier de plusieurs magazines d'aviation parmi les plus lus, les ex-Mirage F1 jordaniens pourraient entrer en service au sein de la Force Aérienne Irakienne. La Royal Jordanian Air Force (RJAF) possède encore 27 des 34 Mirage acquis en France, dont un biplace. Depuis de nombreuses années, la compangnie Flying Wings, basée en Jordanie, les avait mis en vente. L’Argentine, qui avait l’intention de louer dix d'entre eux a finalement décidé d'acheter d'ancien Mirage F1 espagnol.


Jordanian Mirage F1CJ n°2508 seen at Bordeaux-Mérignac
on 10th november 1981 (credit : Marcel Fluet-Lecerf)

Recently, Jordanians have offered to sell equivalent of one squadron of their stored Mirage F1s to Iraq. There are a large amount of spare parts in stock, ten engines, test benches and one simulator. If Iraqi government accepts this offer, Iraqi Air Force will have a complete squadron of Mirage F1s which can be operational for years by means of this huge quantity of spare parts. According to Babak Taghvaee, half of the Mirage F1 is maintained in good conditions.

Récemment, les Jordaniens ont offert de vendre l’équivalent d'un escadron de leur stock de Mirage F1 à l’Irak auquel il faut ajouter une grande quantité de pièces de rechange, une dizaine de moteurs, des bancs d'essai et un simulateur. Si le gouvernement irakien accepte cette offre, l’Armée de l'Air irakienne aura un escadron complet de Mirage F1 qui peut être opérationnel pendant des années par le biais de cette énorme quantité de pièces de rechange. Selon Babak Taghvaee, la moitié des Mirage F1 est maintenu dans de bonnes conditions.


Jordanian Mirage F1CJ n°200 with Egyptian Mirage 5SDE
during tests flight in the 80's (credit : Marcel Fluet-Lecerf)

3 comments :

  1. Et les Mirage F1 irakiens sous couleurs iraniennes depuis 1991 ? Potentiel au bout du rouleau désormais ?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Les F1 ex-Irakiens tout comme les Jordaniens n'ont pas été modernisés. Ils ne sont donc vraiment intéressants pour la force aérienne irakienne. Des F1CT feraient mieux l'affaire ...

      Delete
  2. L'Argentine à renoncé à tout achat de Mirage F1 qu'ils soient espagnols ou jordaniens depuis au moins un an et s'est rapproché du Brésil pour tenter d'acquérir en parallèle des Gripen, mais la diplomatie anglaise fait tout pour empêcher le pays d'acquérir des avions de combats trop modernes par crainte pour les Malouines...
    Quant aux Mirage iraniens, ils ont encore du potentiel car ils ont peu volé que ce soit en Irak ou en Iran depuis 1991. Ils sont en cours de modernisation par l'industrie locale depuis 2013.

    ReplyDelete